RESERVEO - Introduction à la récupération de l'eau de pluie.

Pourquoi récupérer l’eau de pluie ?

En France, la consommation annuelle d’eau potable est en moyenne de 55 mètres cubes par an et par habitant. Un tiers de cette consommation (soit environ 18 m3) concerne les réservoirs des toilettes et sans compter l’eau qui peut être utilisée pour laver la voiture, arroser le jardin, laver les sols, etc. Pourtant dans notre mode de vie actuel, utiliser de l’eau potable pour ces usages nous apparaît comme une pratique normale.

Récupération eau pluie citerne souple

Alors que les ressources ne cessent de diminuer, nos consommations continuent d’augmenter chaque année. La récupération des eaux pluviales devient alors une alternative économique et environnementale à nos habitudes de consommation.

Utiliser de l’eau de pluie pour alimenter les toilettes ainsi que pour les autres usages non sanitaires permet une économie substantielle. En moyenne, pour un ménage de 4 personnes, la facture d’eau annuelle s’élève à 450 € dont 150 € environ pour les toilettes.

L’eau de pluie est également de meilleure qualité pour les plantes car elle est douce et non calcaire. Elle permet également de diminuer l’utilisation de détergents puisqu’elle augmente son pouvoir moussant.

La récupération des eaux de pluie présente donc à la fois un avantage économique et environnemental.

Comment ça fonctionne ?

L’eau de pluie est collectée au niveau de la toiture. Elle est acheminée via les gouttières jusqu’à la cuve de stockage.

Pour les installations les plus simples, l’eau est ensuite disponible directement en sortie de cuve grâce à des robinets. Il s’agira en général d’une citerne souple installée au pied de la descente de toit. Ce type d’installation ne permettra que de fournir les besoins en eau nécessaire à l’arrosage du jardin ou encore pour le lavage de la voiture.

Pour les systèmes plus perfectionnés permettant l’alimentation de l’habitat (toilettes, lave linge, etc.) donc de faire davantage d’économies, il s’agira d’installer une cuve souple de plus grand volume, installée en vide sanitaire dans la majorité des cas.

Collecteur eau de pluie

La cuve est protégée de la lumière afin de limiter au maximum le développement des algues et des microorganismes. Un collecteur filtrant doit être posé en amont de la cuve afin d’éviter de collecter les particules grossières déposées sur la toiture (feuilles, mousses, lichens).

L’eau est ensuite stockée dans la cuve et les particules qu’elle contient se déposent au fond de la cuve pour les plus lourdes tandis que les plus fines comme les pollens flottent à la surface.

L’utilisation régulière de la citerne est donc importante pour assurer une bonne qualité de l’eau et éviter la stagnation.

L’eau est acheminée depuis la cuve jusqu’à l’habitation grâce à une pompe spécifique qui permettra d’alimenter les réservoirs des toilettes, la machine à laver, etc.

Et lorsque la cuve est vide, c’est l’eau du réseau de distribution qui prend le relais afin de n’entraîner aucune perturbation dans l’utilisation des installations de la maison. L’équipement doit permettre aussi d’éviter toute contamination du réseau ou des autres points d’eau par l’eau pluviale grâce notamment à des vannes anti-retour.

Il peut-être nécessaire de faire appel à un professionnel afin de bien prendre en compte l’ensemble des contraintes nécessaires au bon fonctionnement de l’installation de récupération d’eau de pluie.

Et l'entretien ?

réservoir souple

Les systèmes de récupération d’eau de pluie sont à soumettre à un contrôle régulier afin de garantir un bon fonctionnement, une bonne qualité d’eau et exclure tout contact avec l’eau du réseau. Il s’agira de vérifier l’état de la toiture et les gouttières, nettoyer si besoin les filtres et/ou la citerne ou encore de contrôler la pompe et les différents raccords. On considère que ces contrôles sont à effectuer une à deux fois par an, le nettoyage de la cuve quant à lui ne s’avère généralement utile que tous les cinq ans environ.